Gnadoe!

Gnadoeseries gnadoetiques de tous les jours

La moto

imagesLa moto…oui je prends tout le temps la moto. Que ce soit pour aller à cinq minutes de chez moi ou encore pour me rendre sur le campus qui se situe à 25 minutes à moto de chez moi. Elles se faufilent entre les voitures et quand il y a des bouchons je bénis Dieu d’avoir inspiré celui qui a créé ce moyen de transport. J’en suis venu à un point où pour moi prendre un taxi est devenu une exception. La règle chez moi c’est la moto (normal je suis une retardataire dans l’âme)
Donc voilà. La moto moi je maîtrise. Je maitrise tellement que j’ai réussi à distinguer plusieurs types de motocyclistes plus communément appelés chez nous zémidjanman.
Je l’ai mentionné plus haut : je suis une retardataire née. Donc quand je prends une moto, c’est dans le but de réduire ma marge de retard le plus possible. Mais voilà, ce n’est pas moi qui conduis donc ce n’est pas toujours évident. Il y a ceux qui conduisent vite (ce sont mes préférés), il y a ceux qui roulent comme si c’était un rally (les fous au volant), il y a ceux qui roulent à une vitesse normal (dépendant des jours ça ne me gêne pas) et il y a ceux qui se font dépasser par les taxis (je les ai en horreur ceux là). Je les ai tous essayer mais la catégorie qui m’intéresse c’est surtout celle de ceux qui roulent à deux à l’heure.
Dans cette catégorie se cache des coureurs de rally, ceux qui roulent vite, les sermonneurs et bien sûr les bluffeurs.
Je m’explique. Quand je suis super en retard et que le zemidjanman roule à deux à l’heure, je lui demande gentiment s’il peut aller plus vite parce que bien sûr pour ne pas changer je suis en retard. A cette question, je reçois quatre différentes réactions.

– Il y a ceux qui augmentent instantanément leur vitesse et continu dans cette lancée et ceux qui me disent qu’ils pensaient que je suis de celles qui ont peur de la vitesse et augmentent leur vitesse. C’est ceux qui roulent vite.

– Il y a ceux qui appuient instantanément sur le champignon, slaloment entre les voitures, ralentissent brusquement, en gros jouent avec ta vie… vous l’aurez compris. C’est les coureurs de rally.

– Il y a ceux sur qui tu n’a pas envie de tomber quand tu es 1. En retard et 2. Sur les nerfs : les sermonneurs. Dès qu’ils entendent la question est ce que tu peux aller plus vite, c’est comme si brusquement un esprit les animait. Ils te font un laïus sur le fait que la vitesse n’est pas une bonne chose, qu’il est plus prudent de rouler à deux à l’heure parce que ça évite les accidents (en passant j’ai déjà eu un accident sur une moto qui roulait à deux à l’heure donc…). Bref c’est limite si il ne te traite pas d’inconscient ou de suicidaire.

– Et il y a les bluffeurs… je ne sais pas si je dois dire qu’ils n’assument pas la vitesse, que ce sont des peureux ou qu’ils ne sont juste pas du genre à sermonner. Quoiqu’il en soit, quand tu leur demande d’aller plus vite, la vitesse augmente et toi tu es content parce que tu pense que tu vas arriver plus vite à destination. Et puis soudainement, le vent ne balaye plus ton visage, tes cheveux qui faisait la hola sur ta tête se soulèvent à peine et tu te rends compte tristement que les taxis recommencent à vous dépasser et que tu vas être plus en retard que prévu. Les bluffeurs sont une grande source de déception.
Dommage qu’il n’y ait pas d’écriteau sur leur front et qu’il faille les tester avant de connaitre leur genre. Pour ma part, pour les choisir, je pratique un tri spécifique : pas trop jeune mais pas vieux non plus c’est-à-dire dans la trentaine ; assez propre sur lui…pas en costume cravate. Un t-shirt propre et une douche c’est déjà ça ; et le plus important, une moto qui a l’air en vie. Avec cette méthode, à 90%, je tombe sur un zemidjan comme je les aime et les 10% restant, l’adage  l’habit ne fait pas le moine prend tout son sens.
Maintenant vous en savez un peu plus sur les motos. A vous de décider si, quand vous tombez sur un escargot, vous êtes assez courageux pour tester ma théorie, ou si vous préférez passer votre tour. Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas de porter un casque.

Publicités

À propos de nahel454945

Mes grands délires, ma petite vie

Un commentaire sur “La moto

  1. Eric B.
    mai 15, 2014

    J’adore trop vos publications et surtout votre page Gnadoe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le avril 14, 2014 par dans Gnadoe tout court!.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

#Gnadoe

De Dakar à Douala, de Ouaga à Lomé, Gnadoe, Kpakpatoya, Kongossa, etc, etc.
%d blogueurs aiment cette page :